Comment faire un bon storytelling : Le guide

Le storytelling est un outil marketing très puissant lorsqu’il est bien utilisé. Vous souhaitez savoir comment faire un bon storytelling, et raconter des histoires qui vont booster votre chiffre d’affaires et la confiance qu’ont vos clients envers votre marque ? Je vous explique tout ce que vous avez besoin de savoir dans cet article !

Qu’est-ce que le storytelling ? 

Le storytelling, (communication narrative en français) est, comme son nom l’indique, le fait de raconter des histoires, mais pas n’importe lesquelles. On parle là d’histoires racontées à des fins de communication ou de marketing dans le cadre d’une stratégie de contenu.

Plutôt que de présenter les caractéristiques et les points forts de votre marque de manière classique, utiliser le storytelling vous permettra d’apporter à votre communication une touche d’authenticité très appréciée par les consommateurs. Alors comment faire un bon storytelling ?

En captant l’attention de votre public. C’est le principal but de ce levier marketing. Une description classique de produit ou de service, ce n’est pas très intéressant, alors qu’une histoire, si elle est bien racontée, va nous donner envie de l’écouter jusqu’à la fin. 

En plus d’attirer l’attention, le storytelling doit idéalement susciter l’émotion. C’est bien connu, pour mieux vendre, il faut faire appel aux sentiments des gens. 

L’atout principal du storytelling est qu’il permet à une marque de transmettre ses valeurs, et de se créer une image de marque qui restera gravée dans la mémoire de ses clients.

Quand on nous raconte une histoire, qu’on regarde un film, ou qu’on lit un livre, on s’identifie aux protagonistes.

Pour le storytelling, c’est la même chose, vos clients vont s’identifier à un personnage, mais ce dernier sera votre création, et rencontrera des problèmes auxquels vous êtes en mesure d’apporter des solutions. Si vous créez un contexte et un personnage auquel votre client potentiel peut s’identifier, il se dira « et si ça m’arrivait ? », ou encore mieux : « ça m’est déjà arrivé ! ».

Vous aurez alors créé chez votre lecteur un besoin, auquel vous apporterez immédiatement une solution. C’est la force du storytelling. Dans cette histoire que vous racontez, vous maitrisez tout, et pouvez tout faire pour que le récit donne envie aux personnes qui vous liront de faire appel à vos services ou acheter votre produit, mais attention à ne pas trop en faire, et surtout, à rester crédible.

L’histoire racontée dans un storytelling ne doit pas forcément être vraiment arrivée, mais elle doit être vraisemblable, et ne doit surtout pas être un tissu de mensonges. Vous risqueriez alors d’obtenir l’effet inverse : donner l’impression aux gens que vous vous moquez d’eux, et que vous les prenez pour des idiots. Alors comment faire un bon storytelling ?

En racontant une histoire qui est certes, montée de toute pièce et sert vos intérêts, mais qui pourrait réellement arriver à quelqu’un.

 

Pourquoi le storytelling est-il utile aux marques ?

storytelling marketingComment faire un bon storytelling, mais surtout, pourquoi ? Le storytelling est un levier marketing puissant, et peut être un atout dans la création de votre image de marque si il est bien utilisé. La plupart des gens aiment qu’on leu raconte une histoire, et si elle déclenche chez eux des émotions, ils seront durablement marqués par cette dernière. C’est pourquoi, placer votre marque dans une histoire qui lui donne une image positive est un excellent moyen de transmettre vos valeurs et votre identité.

En plus d’améliorer votre image, le storytelling va booster vos ventes de manière significative. Faire appel aux émotions de vos prospects est un moyen sûr d’augmenter votre taux de conversion et de fidéliser vos clients. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vous êtes surement vous-même plus enclin à acheter un produit lorsqu’il est présenté dans une histoire bien racontée.

Quand tous vos concurrents utilisent des discours de vente et des publicités classiques, avoir recours au storytelling est un moyen de vous démarquer et de créer une proximité avec vos prospect. Pop-ups, mails de vente, publicités sur les réseaux sociaux, de nos jours, tout le monde est sollicité en permanence, et il est donc crucial d’approcher votre communication d’une manière différente de celle de vos concurrents.

Créer une histoire à laquelle ils pourront s’identifier va leur montrer que vous les comprenez, que vous avez conscience de leurs problèmes, et êtes prêts à leur apporter des solutions pertinentes. Si vous ne savez pas comment faire un bon storytelling, lisez la suite de cet article, je vous y dévoile mes techniques de storytelling pour réussir à tous les coups une histoire qui va profondément marquer l’esprit de vos prospects. Si vous souhaitez rédiger votre storytelling dans le but de vendre une formation sur internet, vous avez de la chance, j’ai couvert ce sujet dans un article ! 

 

Quand utiliser le storytelling ?

Comment faire un bon storytelling ? Il faut déjà savoir quand, et comment l’utiliser ! Le storytelling peut être employé de plusieurs manières et dans des cas de figures différents. Vous pouvez vous en servir de manière ponctuelle, pour faire la promotion d’un produit, mais aussi de manière permanente pour améliorer votre image de marque, et ainsi vous créer une identité unique.

Ce sont là les deux principaux types de storytelling : celui qui raconte l’histoire d’un produit ou d’un service, et celui qui raconte votre histoire, celle de votre marque. Vous le savez sûrement, être bien perçu est capital pour une marque et ses ventes.

Avec les mêmes publicités et la même stratégie de communication, votre taux de conversion peut varier du simple au double selon la manière dont vous perçoivent vos prospects. Alors comment faire un bon storytelling pour vous donner une image positive ?

Faites comprendre aux gens à travers une histoire, que la mission principale de votre business est d’aider ses clients. Beaucoup de personnes pensent que tout ce que fait une entreprise pour but de générer du profit. Convaincre vos prospects du contraire va considérablement augmenter la confiance qu’ils ont en vous.

Vous pouvez raconter le moment où vous avez eu l’idée qui est à la base de votre business, et insister sur le fait que vous y avez vu un moyen d’améliorer la vie de vos futurs clients, et pas seulement un moyen de gagner de l’argent.

Le storytelling peut être utilisé partout, articles de blogs, vidéos Youtube, réseaux sociaux, page de vente, toutes les occasions sont bonnes pour utiliser ce levier marketing. N’ayez pas peur d’en abuser, les gens adorent ça, et il sera toujours plus efficace qu’un discours de vente habituel. 

Maintenant que vous savez ce qu’est le storytelling, ouvrez l’oeil, et vous vous rendrez compte qu’il est absolument partout ! Qu’il soit utilisé consciemment ou inconsciemment, tout le monde y a recours, dans le cadre de la communication commerciale, de la communication interne, de la politique, et même parfois dans la vie de tous les jours. 

Les hommes et femmes politiques ont bien compris comment faire un bon storytelling. Combien de fois les avez-vous entendu dire, « L’autre jour on m’a dit que… », « J’ai croisé quelqu’un qui… ». Qu’elles soient vraiment arrivées ou non, raconter des interactions avec les gens leur permettent de se donner une image de politicien à l’écoute et proche du peuple.

C’est exactement cette impression que le storytelling vous permettra de donner à vos prospects : vous êtes proches de vos clients, vous les connaissez, vous les comprenez, et vous avez des solutions à leur apporter. De manière générale, le storytelling est donc un outil puissant pour vendre sur le net.

 

Comment construire un storytelling ?

Comment faire un bon storytelling ? Vous devrez d’abord connaître votre cible, afin de raconter une histoire qui lui est adaptée. Il vous faudra ensuite être créatif et trouver une bonne idée d’histoire, qui donne envie d’être lue jusqu’à la fin, et qui suscite des émotions chez vos lecteurs.

technique de storytelling

Adoptez un ton naturel

 

Comment faire un bon storytelling ? En adoptant le bon ton. Celui que vous allez employer est extrêmement important pour capter l’attention de vos clients.

Parlez de manière simple et fluide, mais surtout de manière compréhensible par tous. Vous n’avez pas besoin d’en faire trop et de parler de manière soutenue, au contraire !

Pour que votre histoire paraisse naturelle, écrivez comme vous parlez. Je ne veux pas dire que vous devez jurer comme un charretier, mais écrivez comme vous avez l’habitude de vous exprimer dans votre vie de tous les jours. Votre histoire sera plus agréable à lire, et vos lecteurs se sentiront plus proches de vous. C’est cette proximité que vous devez créer avec vos prospects pour qu’ils s’identifient à votre histoire et ses personnages.

Votre personnage : un monsieur tout le monde

Je ne le dirais jamais assez, on ne peut pas savoir comment faire un bon storytelling quand on a pas compris que le lecteur doit s’identifier au personnage. C’est pourquoi ce personnage doit ressembler à tout le monde, et en même temps à personne en particulier. Il doit être un monsieur tout le monde dans lequel chacun peut se retrouver. En lisant votre histoire, votre client doit penser qu’elle aurait pu, ou qu’elle va lui arriver. Sans ça, votre récit n’a aucun interêt.

Suivez un schéma narratif classique

Le schéma narratif, qu’est-ce que c’est ? C’est le fil rouge de votre histoire, la structure qu’ont en commun tous les récits ou presque. Ce schéma narratif se présente ainsi : 

  • État initial
  • Évènement perturbateur 
  • Élément de résolution
  • État final

Dans le cas d’un storytelling dont le but est de vendre, l’état initial, c’est le moment ou vous plantez le décor, et un personnage qui ne possède pas votre produit. 

Puis vient l’évènement perturbateur, tout va mal, et votre personnage est en difficulté. Il rencontre un problème auquel il n’a pas de solution. 

Heureusement pour lui, vient l’élément de résolution. Dans notre cas, cet élément, c’est votre produit ou votre service. Il va permettre à votre personnage de résoudre son problème, et d’atteindre l’état final, un happy ending où tout va bien pour lui grâce à votre produit.

Tout est rentré dans l’ordre, et plus encore : tout va mieux qu’avant. Il n’y a pas d’histoire, et donc pas de storytelling sans schéma narratif ! Voilà comment faire un bon storytelling.

Votre client, le héros de l’histoire

Comment faire un bon storytelling sans héros ? Vos lecteurs doivent se retrouver dans le personnage qui vit votre histoire. Il doit être un monsieur tout le monde, mais en même temps, il doit vivre une aventure prenante. C’est ça que les gens aiment dans une histoire, voir quelqu’un qui leur ressemble, mais qui vit des aventures dont ils n’ont pas l’habitude dans leur vie quotidienne. 

Le héros de votre récit, c’est votre client, c’est Arthur qui sort l’épée du rocher, et Excalibur, vous l’aurez compris, c’est votre produit ! 

Anticipez les réactions de vos lecteurs

Pour comprendre comment faire un bon storytelling, il faut comprendre ses lecteurs. On a tous un ami qui ne peut pas se passer de faire des commentaires devant les films… « Non mais c’est n’importe quoi ! », « Oui bien sur, on y croit ! ».

Vous allez devoir faire face, comme n’importe quel scénariste, à l’esprit critique des personnes qui vont vous lire et juger la crédibilité de votre histoire. C’est inévitable, mais vous pouvez les devancer en anticipant leurs réactions, et en apportant immédiatement une réponse.

Par exemple, insérez dans votre histoire des formules telles que « Vous êtes en train de vous dire que… » ou, « Je sais que vous pensez que… », suivies d’une phrase qui aura pour but de rassurer vos prospects.

Jouez sur la curiosité de vos lecteurs 

Comment faire un bon storytelling sans une dose de mystère ? Un des meilleurs moyens de rendre un storytelling efficace est de jouer sur la curiosité de vos clients. Vous devez tout faire pour qu’ils aient envie de vous lire jusqu’à la fin. Pour ça rien de mieux que le secret.

Donnez l’impression que ce que vous allez révéler à vos prospects est un grand secret que peu de gens connaissent. Cela leur donnera un sentiment de privilège. Ils vont pouvoir profiter d’un produit ou d’un service « exclusif » qui va changer leur vie.

Ne vous étalez pas trop

Vous savez comment faire un bon storytelling, mais pour capter l’attention de vos prospects jusqu’à la fin de l’histoire, cette dernière ne doit pas être trop longue. N’ayez pas peur d’élaguer votre texte quand vous aurez fini le l’écrire, et ne gardez que ce qui vous paraît indispensable. Si votre texte est trop long, vous risquez de perdre en route une partie de vos lecteurs, qui sont autant d’opportunités de vente perdues.

Même si vous êtes un excellent rédacteur, capable de tenir longtemps en haleine ses lecteurs, il y a une partie de vos prospects que vous ne pourrez jamais convaincre de finir votre texte si il est trop long : ceux qui n’aiment pas lire… 

Comment faire un bon storytelling 

  • Adoptez le bon ton
  • Créez un personnage auquel on peut s’identifier
  • Utilisez le schema narratif 
  • Faites de votre personnage un héros
  • Anticipez les réactions
  • Déclenchez la curiosité 

Vous savez maintenant comment faire un bon storytelling, cet outil puissant, qu’il faut absolument inscrire dans votre stratégie marketing. C’est un outil redoutablement efficace que vous pouvez incorporer à toutes vos pages de ventes ! Pour savoir comment créer une page de vente qui convertit, ça se passe ici ! 

Pour aller plus loin, et découvrir mon secret pour avoir l’état d’esprit qui vous permettra de surmonter toutes les difficultés, et développer le business de vos rêves, profitez vite de ma formation mindset millionnaire ! 

Votre conseiller pour comprendre comment faire un bon storytelling

Alex Cormont

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Une équipe d'experts dédiée à faire croitre votre entreprise grâce à des solutions innovantes.

> En savoir plus

Les 10 piliers pour entreprendre avec succès
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez