Entreprise de coaching : quel statut juridique adopter ?

statut juridique coaching

Le coaching est une activité qui a le vent en poupe en ce moment en France. Elle offre en plus l’avantage de ne pas être réglementée, c’est-à-dire que pour l’exercer, vous n’avez besoin de justifier d’aucun diplôme. De plus, elle ne fait l’objet d’aucun encadrement par une instance. Cela ne signifie pas que vous pouvez démarrer l’activité sans aucune connaissance, de plus, créer une entreprise de coaching implique que vous choisissiez un statut juridique et une spécialisation.

Focus sur les spécificités du marché du développement personnel et les démarches à suivre pour créer une entreprise de coaching.

Le marché du coaching en France

L’activité de coach connaît une certaine démocratisation depuis ces 30 dernières années en France. Elle peut être exercée auprès de particuliers (clientèle qui désire se faire coacher dans un domaine précis), mais également de professionnels, comme les entreprises par exemple. Ce second type de clientèle est classé de haut niveau, et nécessite souvent que vous disposiez d’un solide réseau pour pouvoir l’atteindre.

Créer une entreprise de coaching : les étapes

Procéder à la création de votre propre entreprise de coaching est le moyen le plus judicieux de vous déclarer en tant qu’expert dans ce domaine, et de cibler votre clientèle de manière efficace. Pour ce faire, vous devez passer par certaines étapes essentielles :

Trouvez une spécialisation

Face au nombre important de personnes qui se déclarent comme « professionnelles » dans le coaching et qui ont décidé d’ouvrir leur entreprise, vous devez trouver un concept pour vous démarquer des autres. Pour ce faire, il est plus que recommandé de choisir une spécialisation. Notez qu’il existe des catégories de coachs : le coach sportif et le coach de vie.

Le coaching sportif est un domaine qui exige la possession d’un diplôme et d’une carte professionnelle Jeunesse et Sport, tandis que le coaching de vie lui, n’exige pas de diplômes particuliers. C’est également cette seconde catégorie qui ouvre au plus grand nombre de spécialisations. Vous pouvez par exemple devenir coach en rangement, en développement personnel, en organisation, en relations humaines, etc.

Même si aucun diplôme en particulier n’est exigé pour pratiquer en tant que coach de vie, sachez qu’il sera plus pertinent pour vos clients de justifier d’une formation ou d’une expérience dans le domaine de spécialisation choisie, voire d’un diplôme en psychologie.

statut juridique coaching

Réalisez votre business plan

Le business plan est une étape inhérente à la création de toute entreprise. C’est grâce à ce plan en effet que vous pourrez obtenir un financement pour commencer votre activité. Il s’agit d’un document qui informe sur le contenu de votre projet, la stratégie commerciale que vous envisagez de mettre en œuvre, les moyens dont vous aurez besoin, les prévisions financières, etc. Ce business plan devra servir à convaincre vos éventuels prêteurs de la fiabilité, de la faisabilité et de la rentabilité de votre projet de création d’entreprise.

Faites le choix du bon statut juridique

Pour créer une entreprise de coaching, vous devez choisir un statut juridique en adéquation avec vos besoins, les moyens dont vous disposez et votre situation actuelle. Ne pas prendre en compte ces paramètres vous exposerait à un échec dans votre projet.

Exercer une activité de coach de vie signifie que vous exercerez seul, et de ce fait, à part la microentreprise qui n’est pas conseillée, les statuts juridiques pour lesquels vous pouvez opter sont :

L’entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

L’EURL est un statut qui confère une forte crédibilité auprès des investisseurs. Il vous permet en plus de profiter de nombreux avantages, comme celui de pouvoir choisir entre 2 régimes d’imposition (sur les revenus ou sur la société), et de profiter d’une croissance rapide. Notez toutefois que la création d’une EURL requiert l’accomplissement de démarches compliquées et coûteuses.

L’Entreprise Individuelle (EI)

Le statut d’entreprise individuelle convient également au domaine du coaching de vie. D’ailleurs, nombreux sont les entrepreneurs qui font le choix de ce statut à l’heure actuelle pour commencer leur activité. Son inconvénient est que votre patrimoine personnel n’est pas différencié de celui de votre entreprise. Donc, il peut être saisi en cas de problèmes financiers.

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)

Ce statut vous permet de profiter des mêmes avantages que l’EI, à la différence que votre patrimoine personnel peut être protégé.

La Société par Actions Simplifiées Unipersonnelles (SASU)

Enfin, la SASU est aussi un régime juridique adapté pour une entreprise de coaching, et vous permet de disposer d’une grande flexibilité dans sa gestion, mais elle est plus chère à mettre en place.

Josselin Leydier

Publiez un commentaire

avatar

Une équipe d'experts dédiée à faire croitre votre entreprise grâce à des solutions innovantes.

> En savoir plus

Les 10 piliers pour entreprendre avec succès
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez